© Copyright Michaël Tirat - 2018

 

Collodion humide – Rapport des facteurs des temps d’exposition


La pratique du collodion humide est probablement l’un des procédés photographiques les plus aléatoires.

Seule l’expérience permet de se rapprocher du but souhaité, tant au niveau visuel que technique.

Ainsi, une plaque (verre, aluminium, PMMA) sera de plus ou moins bonne qualité (techniquement) selon les critères cités dans le tabloïd ci-dessous.

 

Afin de faire partager mon expérience, je note à chaque prise de vue différents critères qui me permettent d’améliorer l’aspect technique :

 

Âge du collodion (jours)valeur EVMétéo (ciel)Mois & heuretemps d'exposition (en secondes)Ouverture (f)Temps de révélation (sulfate de fer - secondes)Fixation (nature du fixateur)Résultat photographique (scan HD)
16 jours8 EVciel dégagéjuin - 19h8'f4,513'Thiosulfate de sodium"Sarah"
32 jours14 EVEnsoleillé (photo à l'ombre)septembre - 15 h2'f4,512'AgfafixMy valentine