About Me


Qui suis-je ?

Michaël Tirat fait partie de ces photographes qui ne cessent de se remettre en question.

Né le 27 décembre 1979 à Maisons-Laffitte (78) dans les Yvelines, son enfance tangue entre la France et le Sénégal. Imprégné d’une culture métissée entre Charlie Chaplin & Buster Keaton, Nina Simone & Ray Charles, ou encore Khalil Gibran & Doudou Ndiaye Rose, Michaël emprunte une route sinueuse aux odeurs de pain perdu et de Thiouraye (encens d’Afrique de l’ouest).

Son parcours photographique est à l’image de cette enfance riche en apprentissages, adaptation et surtout riche en rencontres. Ainsi, Michaël a réalisé différents travaux photographiques en numérique avec « Fragments » et argentique avec « Insomnies », entre autres…

Nous retrouvons toujours dans ses travaux un rapport très particulier au temps & à la déshérence. Ce sont ses thèmes de prédilection, qui le touchent plus particulièrement.

C’est en 2016 qu’il découvre pour la première fois une photographie réalisée au collodion humide. Dès lors, cette photographie ne quitte plus son esprit à tel point que cela devient une obsession. Il sait pertinemment que ce procédé ancien datant de 1851 et abandonné en 1880 correspond avec exactitude à ce qu’il attend en retour de ses travaux.

Pour Michaël, l’important reste le visuel, mais avant tout, pas de tromperie, pas de « chichis », et surtout, réaliser de ses propres mains toutes les étapes de réalisation. l’Ambrotype (photographie réalisée sur plaque de verre), correspond à ses attentes. Couper les plaques de verre aux dimensions, préparer les chimies jusqu’à restituer une photographie « unique », il ne pouvait trouver mieux. Il s’agit effectivement d’une oeuvre unique. Impossible de réaliser deux fois la même photographie, utiliser des produits nobles comme le verre et l’argent, avec un rendu sans pareil.

C’est donc en 2017 que Michaël a commencé cette technique dite de la « photographie au collodion humide », sur plaque de verre et plonge tête dressée dans cette technique aléatoire et contraignante.

Le mot « artiste » résonne pour lui comme une vérité depuis cette rencontre charnelle entre la matière et la photographie.

Vous trouverez parmi ses derniers travaux utilisant ce procédé ancien, des portraits réalisés avec des chambres datant du XIX° siècle, utilisant cette technique de 1851 : « Soul Portraits »



Clients


Structures, groupes, commandes privées…

Univers musicaux :

  • Blackbird hill
  • Fetiche
  • Seeds Of Mary
  • Festival de la Motte
  • Milo Joki
  • General Elektrics

Institutions :

  • Ecole Paul Langevin (Bègles)
  • Crèche de Bordeaux Métropole

Editions :

  • Jacques Flament éditions